De haut en bas, de bas en haut…

Mes glycémies actuelles font un peu les montagnes russes. En haut, en bas, en haut, et re en bas.
Et nécessitent que j’augmente mes doses d’insuline.

Au total cette semaine, plus de 50 unités par jour en plus. Tout cela pour éviter de frôler la deadline du 5 grammes. Parce que bien sur, osciller entre les 4 grammes et les hypo ,  c’est le jeu ma pauvre Lucette !

J’en suis à un point, où j’ai envie de revenir à la pompe à insuline. Ces fluctuations commencent à jouer sur mon moral. Sur mon corps et surtout sur mon humeur .

Cela me coûte cher, puisque du coup, j’ai gonflé comme un ballon de baudruche. Quasi 5 kg en plus depuis lundi, sans augmenter mon alimentation, sans la modifier, et cela va s’en dire, sans grignoter. Je sais que ce n’est pas grand chose, qu’une fois que j’aurai re-baissé l’insuline, ils vont s’évaporer. Mais quand même. Moi qui était quasi  à – 27 kg, je fais un bond en arrière.

Vendredi dernier j’ai vu mon cardiologue. RAS. Tout va bien !
J’ai ricané quand il m’a dit que j’avais un coeur en béton. On peut pas tout avoir lui ai- je dis… 
Je suis contente, évidemment, car mes parents ont fait tout deux leurs premiers infarctus avant 40 ans. j’approche de leur age …
Pour lui mon dérèglement est « modéré ». Et va se stabiliser. Je l’espère!

Mardi je vois le diabéto.
Et là, je crois qu’on va rire..

Et chez vous, montagnes russes, ou calme plat? .

commentaires
Chargement...

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies (sans sucre !), pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton "Accepter" pour donner votre accord. Vous pouvez changer d’avis et modifier vos choix à tout moment. Accepter En savoir plus